Suivez-Moi
TOP
Image Alt
Pourquoi visiter

L'azerbaïdjan

Niché entre les montagnes du Caucase et la Mer Caspienne, l'Azerbaïdjan a été surnommé "La Terre de Feu", et ce lieu de mystère et d'enchantement attire les voyageurs avec un goût pour l'exotisme et une appréciation de la beauté subtile.

Peu d'endroits sur Terre mettent mieux en valeur la rencontre de l'Orient et de l'Occident, du passé et du présent, et la capitale de l'Azerbaïdjan, Bakou, est connue sous le nom de "Paris de l'Orient".

Les gratte-ciel modernes s'élèvent comme des voiles de verre au-dessus de la tour de la Vierge du XIIe siècle de la vieille ville, formant un paysage urbain magique le jour et enchanteur le soir. L'histoire prend vie en Azerbaïdjan, et le passé riche en joyaux est pleinement exposé dans les palais, les musées et les boutiques qui attirent près de trois millions de visiteurs chaque année.

Cité fortifiée de Bakou avec le Palais des chahs de Chirvan et la Tour de la vierge (Site de l'UNESCO)

Construite sur un site habité depuis la période paléolithique, la ville fortifiée de Bakou révèle des preuves de présence zoroastrienne, sassanide, arabe, perse, shirvani, ottomane et russe dans la continuité culturelle. La ville intérieure (Icheri Sheher) a conservé une grande partie de ses murs défensifs du XIIe siècle. La tour de la Vierge du XIIe siècle (Giz Galasy) est construite sur des structures antérieures datant du VIIe au VIe siècle avant J.-C., et le palais des Shirvanshahs du XVe siècle est l'une des perles de l'architecture azerbaïdjanaise.

Art Rupestre de Gobustan; Paysage Culturel (UNESCO)

L'espace culturelle d'art rupestre de Gobustan couvre trois zones d'un plateau rocheux émergeant du semi-désert du centre de l'Azerbaïdjan, avec une collection exceptionnelle de plus de 6 000 gravures rupestres témoignant de 40 000 ans d'art rupestre. Le site présente également des vestiges de grottes habitées, d'établissements et de sépultures, tous témoignant d'une utilisation humaine intensive par les habitants de la région pendant la période humide qui a suivi la dernière période glaciaire, du Paléolithique supérieur au Moyen Âge. Le site, qui couvre une superficie de 537 ha, fait partie de la plus grande réserve protégée de Gobustan.

Tapis d'azerbaïdjan (UNESCO)

Le tapis azerbaïdjanais est un textile traditionnel fait à la main de différentes tailles, avec une texture dense et une surface à poils ou sans poils, dont les motifs sont caractéristiques des nombreuses régions de fabrication de tapis d'Azerbaïdjan. La fabrication de tapis est une tradition familiale transmise oralement et par la pratique. Les hommes tondent les moutons au printemps et en automne, tandis que les femmes ramassent les colorants et filent et teignent le fil au printemps, en été et en automne. Le tissage est entrepris pendant l'hiver par les membres féminins de la famille élargie, les filles apprenant de leurs mères et grands-mères et les épouses assistant leurs belles-mères. Le tapis est fabriqué sur des métiers à tisser horizontaux ou verticaux en utilisant des fils de laine, de coton ou de soie multicolores colorés avec des colorants naturels. En appliquant des techniques spéciales pour créer des tapis à poils, les tisserands nouent le fil de poils autour des fils de chaîne; les tapis sans poils sont fabriqués de différentes manières avec des chaînes structurelles entrelacées, des trames et des trames à motifs. La coupe d'un tapis fini du métier à tisser est une célébration exceptionnellement solennelle. Le tissage de tapis est étroitement lié à la vie quotidienne et aux coutumes des communautés concernées, son rôle reflété dans la signification des motifs et de leurs applications. Ainsi, des filles assises sur des tapis chantent des chants traditionnels à Novruz (le nouvel an régional). Le tapis est largement utilisé pour l'ameublement et la décoration de la maison, et des tapis spéciaux sont tissés pour les soins médicaux, les cérémonies de mariage, la naissance d'un enfant, les rituels de deuil et la prière.

L'art traditionnel du tissage de tapis azerbaïdjanais en République d'Azerbaïdjan est inscrit sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'humanité.

Le Mugham azerbaïdjanais (UNESCO)

Le mugham azerbaïdjanais est une forme musicale traditionnelle, caractérisée par une grande part d'improvisation. Le Mugham, bien qu'il s'agisse d'un art classique et académique, s'inspire des mélodies, des rythmes et des techniques de performance populaires des bardes et est joué dans de nombreux lieux à travers le pays.

Les représentations contemporaines du Mugham azerbaïdjanais reflètent différentes périodes de l'histoire de l'Azerbaïdjan et ses contacts avec les Perses, les Arméniens, les Géorgiens et avec les peuples turcs. Ce genre musical partage des caractéristiques artistiques avec le Maqam irakien, le Radif persan et le Makams turc. Dans le passé, le Mugham était principalement joué à deux occasions profanes : le festin de mariage traditionnel et le majles, un rassemblement de connaisseurs dans un cadre privé. Il était également cultivé par les membres des ordres soufis et par les interprètes de drames religieux connus sous le nom de ta'zie ou shabih. Des concours officiels et des concours informels ont servi à établir la réputation des musiciens accomplis.

Ce genre modal met en scène un chanteur masculin ou féminin accompagné de musiciens jouant des instruments traditionnels, tels que le tar (un luth à long manche), le kamancha (un violon à pointes à quatre cordes) et le daf (un type de grand tambourin). Le Mugham ne pouvant être transcrit sous une forme figée, de multiples versions sont transmises par des maîtres qui forment les étudiants à l'art de l'interprétation pour assurer la variété de cette expression artistique.

Le Mugham azerbaïdjanais est inscrit sur la Liste Représentative du Patrimoine Culturel Immatériel de l'Humanité.

Bon à Savoir

Lire les infos de base et aussi quelques faits amusants à propos de l'Azerbaïdjan! Ici vous trouverez tout ce que vous devez savoir à propos de la ‘Terre d'Abondance’!

Pays

L'azerbaïdjan

Visa

Obligatoire

Langues parlées

Azeri

La Monnaie Utilisée

Manat azéri

Superficie (km2)

86.60 km2